S'enregistrerAccueilConnexion

Partagez|

Khaled Valentys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Sexe : Masculin
Age : 27
Ombre
Khaled Valentys
MessageSujet: Khaled Valentys Mar 31 Mai - 18:26

     

Khaled Valentys


Race : Djinn
Sexe : Masculin
Age : 37 ans
Faction : Ombre
Sexualité : Homosexuel


Nous sommes presque uniquement constitués de ténèbres.

Nephilim | Never-Utopia


Histoire

Khaled est né dans les steppes arides du royaume de Bravac. Premier né d’une famille de nomades, il a aidé très tôt son père et ses oncles à s’occuper des bêtes. Il montait à cru, parcourait les immenses étendues froides à la recherche de terres de pâture, et chassait à l’arc et à la lance.

Il avait à peine une dizaine d’hivers lorsqu’une horde de bandits a attaqué son clan. Croiser la route de bandits de grands chemins n’était pas rare, mais jamais la famille de Khaled n’avait rencontré de brigands aussi organisés, nombreux, et violents. Ils capturèrent sa famille et exécutèrent tous les hommes devant les femmes et les enfants.

Khaled avait déjà vu des scènes de violence, la vie des nomades était loin d’être paisible, mais jamais il n’avait vu un spectacle aussi affreux.

Les bandits tuèrent tout le troupeau, découpèrent la viande, prirent les peaux, et laissèrent derrière eux des cadavres sanglants. Ils vendirent la viande et les fourrures sur la route, dans des villages trop pauvres pour être regardants sur la provenance des marchandises. Les femmes furent violées et vendues à des bordels, une petite partie de la troupe gagna l’Empire de Gemmefeu pour vendre les enfants à des manufactures.

Khaled était choqué et terrifié. Il ne garda pas seulement de l’horreur infligée à sa famille une immense peur, son cœur devint aussi un puits de colère. Il fut vendu à une guilde de mercenaires au service d’un homme riche de la capitale de Gemmefeu, on lui apprit à se battre et à tuer, il mena une vie dure, cruelle, et impitoyable.

A vingt ans il était l’un des meilleurs assassins de la guilde. Il était sans cœur et sans pitié. Il ne pensait plus à sa famille, à sa mère, vendue comme une jument, à son père qu’on avait égorgé sous ses yeux… Il ne pensait qu’à survivre, à revenir de chaque mission, à être le vainqueur de chaque combat. Le monde finissait au bout de sa lame et son âme était une prison de haine.

Et puis il entendit parler du roi des voleurs, on racontait que les hommes qui le suivaient étaient libres, indépendants, qu’ils étaient si nombreux qu’ils auraient pu renverser le Sultan. Khaled se fichait bien de la politique, mais s’il existait quelqu’un auprès de qui il ne serait pas un simple esclave, s’il existait des hommes qui le laisseraient libre de choisir son destin, il devait les rejoindre.

Il quitta les mercenaires sans prévenir, une nuit. Il se glissa dans les bas-quartiers de la capitale, et demanda à rencontrer le Roi des Voleurs. Un homme aussi talentueux que lui fut évidemment le bienvenu. Khaled était une ombre parmi les ombres, furtif, habile, silencieux. En pleine lumière, il portait toujours un cache-œil afin que l’un de ses deux yeux au moins soit constamment habitué aux ténèbres et puisse distinguer un ennemi dans les lieux les plus sombres.

Lorsque le Roi des Voleurs s’empara du trésor du Sultan et quitta l’Empire de Gemmefeu pour se réfugier dans le désert, Khaled les suivit, se sentant revivre pour la première fois. Il était avide de liberté, de grands espaces. Il avait le sentiment incroyablement bon de retrouver les horizons lointains de son enfance.

Mais ils furent piégés, et tous les voleurs furent transformés en djinns. Lorsque Khaled comprit quelle était sa nouvelle nature, et qui était leur nouvelle maîtresse, il n’éprouva étrangement plus de colère.

Il était vrai qu’il venait de perdre sa liberté. Mais la liberté lui avait toujours paru illusoire, la liberté de son peuple natal, traqué par la famine, les épidémies et le froid, la liberté des voleurs, hantant les quartiers pauvres et les souterrains… Le monde était une grande cage où les forts emprisonnaient les faibles. Mais la Sphinge était en colère, elle était plus en colère que lui ne l’avait jamais été. Il l’avait compris tout de suite, au premier regard posé sur le monstre. Il avait su qu’elle n’était pas profondément mauvaise mais que sa colère était trop grande pour être apaisée. Elle lui ressemblait en tout point : affreuse, perdue, furieuse, désirant enserrer le monde entre ses griffes pour le retenir, et pour le soumettre.

Et lui qui avait toujours haï la servitude accepta pour la première fois d’obéir de son plein gré à un maître. Il devint une Ombre, l’un de ses plus fidèles serviteurs de la Sphinge, ses nouveaux dons, il s’en servit pour traquer les humains, et ramener de nouvelles proies à Arcana. Cette mission devint une revanche qu’il prenait sur la vie. Il capturait les forts comme les faibles, les voyageurs solitaires et les caravanes, et avait le sentiment d’accomplir un destin, une vengeance arbitraire, aussi cruelle et injuste que ce qu’on lui avait fait subir. Et ses traques apaisèrent un peu sa colère.

Lorsqu’il piégea dix voyageurs en une seule nuit, la Sphinge récompensa sa dévotion en lui offrant un don spécial : son œil gauche distinguerait désormais les contours du plan matériel et lui permettrait de repérer les humains se trouvant dans le monde des vivants. Ce pouvoir le rendit plus redoutable encore et les années qui passèrent achevèrent de le déshumaniser.

Sa colère envers le monde s’était quelque peu apaisée mais elle avait laissé à la place une immense solitude, une distance infranchissable entre lui et les autres.

A présent que dix années sont passées, il tente de se rapprocher de ses semblables, mais les contacts sont pour lui d’une complexité infinie, il est presque incapable d’éprouver ou de comprendre la compassion ou l’affection, et sa froideur et sa rudesse font de lui un piètre amant. Et s’il considérait autrefois cela comme une force, il commence aujourd’hui à percevoir comme une faiblesse, cette barrière qu’il a dressée entre lui et le monde.





 
Compléments

  Taille : 1m90
  Poids : 85 kg
  Couleur des yeux : Noirs
  Couleur des cheveux : Noirs
  Signes distinctifs ? Il est couturé de cicatrices.
  Préférences sexuelles : Il ne les connaît pas lui-même.
 
Vous engagez-vous à respecter le règlement ? Oui.
 
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Sexe : Féminin
Age : 27
Maîtresse d'Arcana
La Sphinge
MessageSujet: Re: Khaled Valentys Mar 31 Mai - 21:15
FélicitationsVous êtes validé !
Bienvenue dans la Cité d'Arcana !
Vous êtes maintenant un citoyen d'Arcana et vous pouvez faire une demande d'habitation, rechercher des relations, vous renseigner sur le fonctionnement de la Puissance d'Arcane et créer votre Journal d'aventure.

Nous vous souhaitons plaisirs et tourments dans notre mystérieuse cité. ♥
Revenir en haut Aller en bas

Khaled Valentys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Priam O. Valentys ∆ La Chimère Malfaisante
» La mer est pleine de danger. [Khaled et Soo-Yun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcana :: Les Archives :: Le Registre des Citoyens :: Le Registre des Citoyens recensés-